Cofinancement pour PME : Brucofin (ex-B2E)

Brève description: 

Brucofin est le nouveau nom de B2E - Bruxelles PME.  Brucofin est une filiale de la Société Régionale d'Investissement de Bruxelles qui octroie des prêts en cofinancement avec les banques.  Elle a pour mission de faciliter le financement des PME bruxelloises.

Niveau de compétence: 
Régional
Bénéficiaires: 

Brucofin s'adresse aux PME établies en Région de Bruxelles-Capitale, et plus précisément à :

  • toute entreprise occupant moins de 250 personnes ;

  • dont le chiffre d'affaires est inférieur à 50 millions € ou le total bilantaire est inférieur à 43 millions € ;

  • sachant que le capital ne peut pas être détenu à plus de 25% par une entreprise de grande dimension;

  • constituée sous la forme juridique d’une S.A. ou d’une S.P.R.L. 

Les dossiers d'investissement seront éligibles dans les secteurs divers tels que l'industrie, les services - l'agroalimentaire, l'horeca, l'audiovisuel, l'édition, les commerces de détail, la communiocation, les secteurs ICT -  y compris dans les domaines de l'énergie, de l'environnement, de l'éducation et de la santé.

Aides: 

Brucofin octroie des prêts aux PME bruxelloises destinés à financer les investissements, matériels ou immatériels, ou encore du fonds de roulement. Ces prêts se font en cofinancement avec les organismes de crédit pour un montant égal ou inférieur, faisant ainsi jouer un véritable effet de levier pour l’entreprise.

Brucofin peut cofinancer jusqu’à 50% du crédit d’investissement sollicité par la PME. Le montant du prêt, d’une durée minimale de 3 ans, s’échelonne entre 200.000 et 2.000.000 €.

Le taux d'intérêt équivaut au taux proposé par la banque.

Brucofin prendra les mêmes garanties que celles demandées par la banque.

Les prêts qui peuvent faire l’objet d’un financement conjoint doivent être destinés à financer :

  • des  investissements matériels : on entend l’achat de machines et d’équipements, l’acquisition d'un immeuble ou l’aménagement de locaux nécessaires à l’exploitation,…
  • des investissements immatériels : on entend notamment la recherche et la mise au point de prototypes, le développement de nouveaux produits ou procédés de fabrication, l’achat de licences ou de brevets, … 
  • le besoin en fonds de roulement de l’entreprise
  • Brucofin est également un outil intéressant dans le cadre des transmissions d'entreprises : rachats de parts ou acquisition d'un fonds de commerce. 
Procédure: 

Les demandes de cofinancement sont introduites par les organismes bancaires avec qui Brucofin a conclu une convention-cadre. S’appuyant sur les données fournies par la banque, Brucofin communique sa décision dans les 2 semaines.