Qu’entend-on par capital ?

Le capital constitue une des principales sources de financement d’une société, conjointement avec l'autofinancement et les crédits.

Comme pour beaucoup d’autres notions financières, le terme capital peut englober de nombreuses significations différentes, selon qu’on le considère au sens large ou restreint, sous un biais économique, comptable, philosophique ou autre. Le capital comme source de financement d’une entreprise correspond ici à la notion de capital social

Le capital social

Le capital social est constitué par le biais des apports en numéraires (liquidités) et apports en nature (biens) investis dans une société par un ou plusieurs investisseurs, en contrepartie de parts sociales de celle-ci.

Une part sociale représente un titre de propriété et donne à son détenteur, l’associé, un certain nombre de droits liés à la société :

  • Des droits d’ordre politique tels que le droit de vote et le droit à l’information
  • Des droits financiers tels que le droit à une participation pécuniaire aux bénéfices (dividende ou intérêt) ou en cas de liquidation de la société
  • Des droits patrimoniaux tels que le droit de gager, prêter ou céder les parts détenues

Le capital social se retrouve au passif du bilan et fait partie des fonds propres (auquel il est parfois assimilé selon le sens donné à la notion de capital). Il représente les dettes de la société envers les associés du fait de leurs apports

Les apports se retrouvent à l’actif du bilan (en contrepartie du capital), sous forme de  liquidités (si apport en numéraires) et d’autres types d’actifs (si apport en nature). Ils constituent donc des moyens d’actions de la société.

Les différentes sources d’apport en capital

Le capital peut être constitué par :

Dans les deux derniers cas, on parlera de capital à risque

Mise à jour 04/07/2016

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés