Qu’entend-on par autofinancement ?

L’autofinancement constitue une des principales sources de financement d’une société, conjointement au capital et aux crédits

C’est le maintien au sein d’une entreprise des résultats positifs dégagés par son activité.  

Il y a donc autofinancement si l’activité est rentable et si la décision est prise de ne pas distribuer le résultat dégagé.

Comptablement parlant, l’autofinancement correspond au résultat net après impôts, non distribué, que l’on retrouve au passif du bilan au niveau des réserves et/ou des résultats reportés.

L’autofinancement est une source de financement particulièrement stratégique pour une entreprise, car il lui permet :

  • d’augmenter ses fonds propres et donc sa valeur
  • d’éventuellement procéder à une augmentation de capital par intégration des montants accumulés
  • d’améliorer la plupart de ses ratios financiers
  • de disposer de moyens qu’elle pourra librement allouer
  • de financer sa croissance, ses investissements ou de rembourser des dettes, sans avoir recours à des fonds extérieurs
  • de diminuer sa dépendance vis-à-vis de ses bailleurs de fonds
  • de fournir une source d’apport propre nécessaire à l’obtention de crédit
  • de prouver la rentabilité du business model
  • d’améliorer sa crédibilité vis-à-vis de partenaires et de tiers  

La notion d’autofinancement se conçoit parfois aussi dans un sens plus large, à savoir la capacité d’une entreprise à se financer par le biais de ses capitaux propres et de sa rentabilité. Cette interprétation inclut alors tout ou partie du financement par capital.

Mise à jour 04/07/2016

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés