Entreprise individuelle ou société ?

Prendre la décision d'exercer vos activités en tant qu'indépendant en personne physique ou de constituer une société ne restera pas sans conséquences sur la vie de votre entreprise. Chaque formule présente des avantages et des inconvénients.

Votre choix final dépendra de plusieurs critères parmi lesquels on peut retenir :

  • l'activité envisagée,
  • le nombre de personnes qui y participeront,
  • l'organisation dont on veut disposer,
  • la mise de fonds,
  • les engagements financiers,
  • la responsabilité financière engendrée par l'activité,
  • l'obligation pour une société de se soumettre à une comptabilité plus pesante,
  • les besoins générés par l'activité,
  • le développement prévisible des affaires,
  • le choix de la fiscalité la plus appropriée.

Dans la majorité des cas où l'on compte travailler à plusieurs et où les engagements financiers risquent d'être importants, l'exercice de l'activité en société va s'imposer. Une entreprise dans laquelle plusieurs personnes vont intervenir exigera en effet une structure qui fixera les attributions de chacun, les modalités de gestion, un cadre juridique adéquat, etc. L'activité en société permettra de créer cette structure.

Si l'entreprise doit prendre des engagements financiers importants, parce qu'elle doit notamment se constituer des stocks, engager du personnel, faire des investissements, elle peut se retrouver devant des difficultés financières insurmontables. Dans ce cas, ceux qui exercent l'activité en personne physique seront personnellement responsables de ces engagements sur leur patrimoine. L'activité sous forme de société permet de doter la société d'une personnalité propre et de créer dans la plupart des cas, une séparation entre les patrimoines des associés et de la société.

 

Entreprise individuelle

Société

Plus

  • Simplicité des formalités
  • Coûts limités
  • Comptabilité simplifiée
  • Permet une meilleure mobilisation des capitaux (plusieurs personnes)
  • L’entreprise a une personnalité juridique distincte ; la responsabilité est généralement limitée aux apports
  • Taux d’imposition plus intéressant (impôts des sociétés)

Moins

  • Aucune distinction entre le patrimoine privé et celui de l’entreprise
  • L’impôt des personnes physiques est plus élevé que celui des sociétés
  • Capital minimum de 18.550 € pour une S.P.R.L., 61.500 € pour une S.A.
  • Fonctionnement plus complexe (législation sur les sociétés)
  • Coûts de fonctionnement plus élevés

 

Mise à jour 22/07/2016

Information complémentaire / Qui peut aider?

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

info@1819.brussels
appelez le 1819

Lu-Ve de 08:30 à 13:00
et Ma de 17:00 à 19:30

Service gratuit hors coût de l'appel :
tarif fixe national

infopoint 1819

Lu-Ve de 13:00 à 17:00

Ch. de Charleroi 110, 1060 Bruxelles

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés

Follow us