Financement public

Démarrer une activité économique indépendante, quelle qu’en soit la forme, s’envisagera difficilement sans moyens financiers. Après avoir évalué ses propres économies, estimé les possibilités d’être aidé par son entourage proche, vient très vite le moment où l’on se voit contraint de contacter l’interlocuteur qui s’impose en matière de financement: la banque.  Ceci dit, si les banques ont effectivement une importante activité de crédit aux entreprises, il faut bien se rendre compte qu’elles financent d’autant moins volontiers que le risque leur paraît élevé.

Et c’est là qu’on constate qu’en tant que créateur d’entreprise, disposant de peu de fonds propres et de garanties limitées, la banque s’avère parfois difficile à convaincre.  C’est pour cette raison que les pouvoirs publics mettent à disposition de ceux qui entreprennent des solutions plus accessibles, voire réellement avantageuses.

D’une part, pour rester sur le crédit bancaire, le Fonds Bruxellois de Garantie peut couvrir, à concurrence d’un maximum de 80% le montant emprunté à la banque, réduisant d’autant le risque pris par cette dernière. Notons que le but est ici de suppléer à une réelle insuffisance de garanties. Le coût du financement n’est guère réduit puisque s’y ajoute une contribution à verser au Fonds de Garantie, mais cette solution permet parfois de débloquer un dossier de financement.

A côté du Fonds de Garantie existent une série de prêts subordonnés accordés par Brupart ou au travers de Brustart et de Brusoc, des filiales du groupe finance.brussels (SRIB ou Société Régionale d’Investissement de Bruxelles). Remarquons que si l’on parle de prêt, cela signifie que les montants obtenus doivent par définition être remboursés, fût-ce à des conditions plus avantageuses qu’à la banque.En cela, le crédit se distingue très clairement des subsides qui, eux, ne sont en principe pas remboursables.

Restent enfin les situations plus exceptionnelles dans lesquelles on peut envisager une véritable participation de la Région au risque d’entreprise. Ce type d’opération n’est possible que dans le cadre de la SRIB et, s’agissant de création d’entreprise, au travers de Brustart, filiale de la SRIB dédiée au financement de jeunes entreprises innovantes.

Bien entendu, cela n’aurait guère de sens de ne s’intéresser qu’au seul financement public. Nous vous recommandons donc de parcourir attentivement les pages dédiées au financement.

Mise à jour 04/07/2016

Lisez tous les articles sur

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés