13/02/2017

Présentation du premier Tableau de bord des PME et des entrepreneurs indépendants

Présentation du premier Tableau de bord des PME et des entrepreneurs indépendants

Le SPF Economie a dévoilé ce 3 février dernier la première édition du Tableau de bord des PME et des entrepreneurs indépendants, en présence du Ministre fédéral des Classes moyennes, des Indépendants et des PME, Willy Borsus. Articulé autour de cinq modules, cette publication est basée sur des statistiques officielles et sera actualisée annuellement.

En 2015, la Belgique comptait 869.662 entreprises parmi lesquelles 863.165 PME employant jusqu’à 49 salariés (soit 99,3 % du total) selon la base de données des entreprises assujetties à la TVA. Elles forment donc la colonne vertébrale de notre économie.

Pour mesurer l’impact des réformes gouvernementales en faveur des PME et des indépendants, le Ministre féderal Willy Borsus a fait développer le Tableau de bord des PME et entrepreneurs indépendants.

Pourquoi un Tableau de bord des PME et des entrepreneurs indépendants ?

Afin d’élaborer des mesures de soutien efficaces, il est nécessaire de pouvoir connaître, mesurer et mettre en perspective l’évolution de l’environnement des PME et des entrepreneurs indépendants. C’est dans cette optique que le SPF Economie a développé ce Tableau de bord, outil de référence intégré et évolutif.

Basée sur des statistiques officielles, cette édition offre une analyse pointue de nombreux indicateurs clés, en se focalisant sur les cinq thématiques suivantes :

  • démographie des PME ;
  • démographie des entrepreneurs indépendants ;
  • entreprenariat féminin ;
  • chiffres-clés ;
  • comparaison avec les pays voisins.

Principaux résultats

En ce qui concerne la démographie des PME, on constate que le nombre de PME ne cesse de croître alors que le nombre de faillites en 2014 et 2015 a reculé de 9 % par rapport aux années précédentes. 2025

En 2014 et en 2015, les femmes représentaient 33 % des travailleurs indépendants. Par ailleurs, on observe, sur la période 2007-2015, que le taux de croissance annuel du nombre total de femmes indépendantes est plus marqué que celui des hommes indépendants.
En 2015, les femmes entrepreneures étaient essentiellement présentes dans les sec­teurs moins intensifs en capital des professions libérales et intellectuelles (39,3 %), du commerce (32,5 %) et des services (12,5 %). L’entreprenariat féminin a encore une marge de progression du fait que le taux d’activité des femmes indépendantes par rapport à la population active des femmes est moins élevé que celui des hommes indépendants.

Globalement, en 2014 et 2015, on a enregistré également une création nette de postes de travail.

L’emploi du secteur privé a progressé de 0,4 % dans les petites entreprises (10 à 49 postes de travail).

Les deux poids lourds sectoriels en matière d’emploi au sein des PME demeurent le secteur du « commerce, réparation d’automobiles et motocycles » d’une part, et celui de la construction, d’autre part.

Concernant le volet « internationalisation », c’est le secteur du « commerce de gros » qui contribue le plus aux exportations et au chiffre d’affaires des PME.

Le SPF Économie souligne que le tableau de bord publiera davantage d’indicateurs à l’avenir. Les investissements tax-shelter seront notamment repris et la santé des PME sera examinée en détail.

Consultez le Tableau de bord sur le site du SPF Economie.

Auteur/Organisation: 
SFP Economie

(Futur) entrepreneur ?
Des questions ?

info@1819.brussels
appelez le 1819

Lu-Ve de 08:30 à 13:00
et Ma de 17:00 à 19:30

Service gratuit hors coût de l'appel :
tarif fixe national

infopoint 1819

Lu-Ve de 13:00 à 17:00

Ch. de Charleroi 110, 1060 Bruxelles

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés

Follow us